Retour à la Table Éducation Outaouais »
Alliance pour la cause de l'enseigement supérieur en Outaouais

Notre cause

Pour obtenir la version intégrale de la Déclaration de l'Alliance pour la cause de l'enseignement supérieur en Outaouais, adoptée par la Conférence régionale des élus de l'Outaouais, cliquez ici.

 

NOUS, population de l’Outaouais,  formons depuis plusieurs décennies une région qui contribue vaillamment au développement économique et au bien être des citoyens du Québec. Cependant, la situation actuelle de l’enseignement supérieur met nettement en péril notre croissance et c’est ensemble qu’il faut agir. 

À l’origine de cette situation menaçante, des milliers d’étudiants résidents de l’Outaouais qui poursuivent annuellement leurs études supérieures à Ottawa. De ce fait, ils ne contribuent pas à l’économie de notre région car leur exode représente une perte nette d’au moins  25  000 000 $ par année pour les établissements d’enseignement supérieur de l’Outaouais. Ils ne répondent pas non plus à nos besoins criants de main d’œuvre qualifiée puisque 25 %  des qualifications obtenues du côté ontarien ne sont pas reconnues au Québec.

D’ici 3 ans, l’Outaouais ajoutera plus de 35 800 emplois dont 61% nécessiteront une formation de niveau supérieur obtenue  dans un établissement dont le diplôme est reconnu au Québec. Malgré les différentes initiatives entreprises dans les dernières années auprès du gouvernement du Québec pour combler le manque de programmes, d’infrastructures et de financement reliés aux besoins du marché du travail, nos établissements d’enseignement ne possèdent toujours pas les ressources nécessaires pour former cette relève, particulièrement dans le domaine de la santé. Faits incontournables, les établissements collégiaux de l’Outaouais comptent 29 formations techniques de moins que ceux du Saguenay-Lac-Saint-Jean et 21 de moins que ceux de la Mauricie; de même l’Université du Québec en Outaouais compte respectivement 38 et 65 programmes de moins que les universités desservant chacune de ces deux régions. De surcroît l’Université du Québec en l’Outaouais a été privée depuis 10 ans d’un financement totalisant 15 000 000 $.

  • NOUS, population de l’Outaouais, prenons très au sérieux le déséquilibre de l’emploi dans notre région et craignons avec raison pour l’avenir de nos jeunes.
  • NOUS, membres des Tables Jeunesse de l’Outaouais, appuyons sans réserve la cause de l’enseignement supérieur qui améliorera nos conditions de vie et nos possibilités d’emploi au profit des citoyens d’ici.
  • NOUS, acteurs économiques de l’Outaouais, désirons que notre région évolue au même rythme que sa croissance démographique et cesse enfin d’être la région la plus négligée de la province tant au niveau du financement universitaire que de ses programmes et infrastructures d’enseignement supérieur.
  • NOUS, par la voix des 100 partenaires représentant plusieurs dizaine de milliers de personnes des milieux éducatif, économique, social, culturel, sportif, associatif, fédératif et syndical qui ont adopté une résolution et publié une lettre d’appui formelle pour la cause de l’enseignement supérieur en Outaouais, jugeons qu’il est impératif d’agir pour enfin rectifier l’iniquité flagrante vécue par nos établissements d’enseignement supérieur depuis 10 ans.

Voilà pourquoi nous demandons formellement au gouvernement du Québec de fournir un appui exceptionnel et substantiel dans :

  1. La bonification de l’offre de programmes des établissements d’enseignement supérieur en Outaouais en concordance avec nos besoins urgents et récurrents de main d’œuvre qualifiée;
  2. La réintégration des milliers d’étudiants en exode dans un établissement d’enseignement supérieur d’Ottawa chaque année;
  3. Et la correction du financement de notre université.

Se lier à la cause de l’enseignement supérieur en Outaouais, c’est  soutenir  l’avenir des jeunes d’ici, contribuer à la qualité de vie des citoyens de notre région et ainsi créer de la richesse pour tous les Québécois.